Les enfants différents et les Fleurs de Bach

Quand envisager les fleurs de bach pour nos enfants ? Nos adolescent(e)s ?

Certains comportements vous envoient un signe. Et notamment, si vous les ressentez :

Certains profils méritent une attention encore plus particulière.

Les  enfants « DYS »  et TDAH :

Ils peuvent connaitre différents troubles :

  • Dyslexie : troubles liés à la méthode d’apprentissage de la lecture, conséquences de la méthode utilisée.
  • Dysphasie : troubles liés au développement de la parole et du langage.
  • Dysgraphie : Troubles liés au pré-apprentissage de l’écriture et son tracé.
  • Dysorthographie : Troubles liés à une difficulté à lire et à écrire.
  • Dyspraxie : Troubles liés au repérage dans l’espace et à la coordination des mouvements.
  • Dys-réactivité : Troubles liés à une difficulté de raisonnement logique qui peuvent être la conséquence d’autres problèmes « DYS ».
  • Dyscalculie : Troubles liés aux activités numériques.

S’ajoute (souvent) à ces troubles DYS, le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH).

Les origines possibles :

  • Alimentation non adaptée à l’enfant,
  • Rythme de vie privée non respectueux des rythmes biologiques de l’enfant,
  • Rythme scolaire non adapté à ses difficultés d’apprentissage,
  • Réactionnelles face à ses difficultés scolaires, émotionnelles et/ou familiales,
  • Hyper activité,
  • Suractivité.

En France, il y a environ 6 à 8% d’enfants avec des troubles « DYS ».

Dans une classe d’âge, on peut dire 4 à 5% des élèves sont dyslexiques, environ 3% d’élèves dyspraxiques et 2% des élèves sont dysphasiques.

Pourquoi est-il important de détecter ses troubles cognitifs spécifiques et les troubles des apprentissages par conséquent ?

Les troubles cognitifs spécifiques apparaissent au cours du développement de l’enfant pour de multiples raisons (difficultés liées à la grossesse, accidents, traumatismes, …) et peuvent persister à l’âge adulte s’ils ne sont pas détectés par le corps médical.

Ils ont des répercussions sur la vie scolaire, professionnelle, sociale et peuvent provoquer un déséquilibre psycho-affectif.

Les enfants avec des troubles « DYS » doivent relever un défi : Comment s’adapter avec un fonctionnement cérébral différent par rapport aux autres enfants POUR MIEUX VIVRE SA VIE SCOLAIRE ?

C’est pourquoi, les repérer, les dépister, les diagnostiquer par des professionnels de santé compétents vous permettent ensuite d’être accompagnés par la thérapie florale du Dr Bach par des thérapeutes agrées par le centre Bach.

Cette approche complémentaire leur permettra de :

  • Transformer leurs difficultés du quotidien en de véritables ressources émotionnelles positives.
  • Appréhender leurs apprentissages plus sereinement.

Les Enfants à Haut Potentiel ou Enfants Intellectuellement Précoces :

2 profils d’enfants à Haut Potentiel :

  • La majorité des enfants ont un profil dit « complexe »
  • L’autre partie des enfants ont un profil dit « laminaire »

Outre un QI Total supérieur à 125/130 communément admis pour valider le Haut Potentiel en général, il faudra tenir compte de caractéristiques supplémentaires pour vérifier son appartenance à l’un ou l’autre profil.

L’enfant/l’ado au profil HP complexe (HP-C) :

  • A besoin d’apprendre,
  • Comprend immédiatement et a besoin de comprendre le « pourquoi » de ce qu’il apprend,
  • A une curiosité permanente du monde qui l’entoure,
  • Eprouve une « addiction » à la connaissance, qui peut être source d’épuisement parfois,
  • Connait souvent une instabilité émotionnelle, attentionnelle et dans la motricité des gestes,
  • A des difficultés d’anticipation et de planification,
  • Est en décalage avec ses aptitudes cognitives,
  • A une sensibilité extrême : sa différence, mal connue de lui et de son entourage, l’emprisonne dans ses difficultés relationnelles.
  • A des difficultés à faire preuve de flexibilité mentale pour comprendre l’autre sur un plan émotionnel,
  • Ressent une inconstance des émotions qui peut l’amener à être agressif envers autrui.

En milieu scolaire, cet enfant HP-C a besoin de nouer une relation émotionnelle privilégiée avec son enseignant(e) pour qu’il soit en mesure d’exprimer son potentiel scolaire.

Sinon, si le rapport avec son enseignant est de l’amener à l’objectif de s’adapter au système éducatif coûte que coûte alors les conséquences au niveau des performances scolaires et du comportement peuvent devenir désastreuses.

Il peut devenir isolé et en souffrance.

20% des HP diagnostiqués n’arrivent pas au baccalauréat pour des raisons de phobies scolaires… d’où décrochage scolaire.

L’enfant/l’ado au profil HP-L :

  • Trouve habituellement du plaisir à apprendre.
  • Est ouvert d’esprit mais non curieux par rapport au HP-C.
  • Ne se sent pas différent des autres enfants de son âge.
  • A besoin de planifier et d’anticiper.
  • N’éprouve pas de difficulté dans l’application des règles éducatives.
  • A besoin d’anticiper pour éviter l’angoisse qui peut l’inhiber,  différent du HP-C qui réagit en jouant avec l’imprévu par contournement ou confrontation.
  • A un fonctionnement cognitif plutôt analytique :  son processus de pensée s’effectue sur un mode linéaire avec un raisonnement déductif et de bonnes capacités d’approfondissement.
  • Acquiert des connaissances facilement, dans tous les domaines susceptibles de lui convenir,
  • A un parcours scolaire de très bon niveau dès lors qu’il trouve ses repères et son équilibre dans son environnement de l’école.
  • A une personnalité facile et n’aime pas attirer l’attention de l’autre.
  • Sait être à sa place, lucide.
  • Fait en général l’unanimité.
  • Perçoit le monde comme un trésor de ressources qu’il convient d’explorer.
  • Peut néanmoins retenir une forte anxiété quand il est susceptible de ne pas être le 1er ou répondre aux exigences d’autrui.
  • N’éprouve pas la nécessité de se défendre.

Le défi de personnes surdouées/HP est de savoir comment mettre leur intelligence en accord avec leurs émotions.

Certains réussiront à développer un système de défenses, de ressources pour transformer leurs différences en atout, pour une vie positive.

Mais pour ceux marqués de difficultés affectives diverses, des troubles psychologiques se manifesteront.

Si l’enfant est détecté, diagnostiqué à temps, il comprendra cette différence et apprendra à la gérer avec des aides, des outils et des méthodes adaptées auprès de professionnels.

Si le diagnostic médical n’est pas fait pendant cette période, à l’âge adulte, la personnalité sera construite de façon bancale, sur des dénis, des blessures émotionnelles, sur des croyances erronées par rapport à soi et au monde, ou sur un système de défense rigide pour se protéger de sa vulnérabilité qui gouverneront sa vie en tant qu’adulte.

Il est d’ailleurs important de se rappeler que maîtriser nos émotions à tout âge de notre vie est essentiel.

 Cela évite bien des faiblesses de l’intelligence émotionnelle qui pourraient, si non prise en charge, provoquer au cours de notre existence : dépression, burn-out professionnel, burn-out parental, violence, addiction, nourriture, jeux, drogues…, difficulté à mener ses objectifs dans différents domaines de sa vie.

C’est pourquoi, il est primordial d’accompagner nos enfants, nos adolescents pour leur inculquer des aptitudes psychologiques et sociales dont ils auront besoin dans la conduire de leur vie future.

C’est le plus beau cadeau d’AMOUR que vous pouvez leur offrir pour eux en tant qu’enfants et pour vous en tant que parents !

Pour en savoir plus sur les bienfaits des Fleurs de Bach, complétez alors votre lecture par cet article : Pourquoi avoir recours à la thérapie Florale du Docteur Bach ?

Une réflexion au sujet de « Les enfants différents et les Fleurs de Bach »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.